Ryan Reynolds a.k.a Deadpool.

Dernier coup de cœur en date question cinéma. Forcément, Marvel oblige.

Gros mindfuck, humour absolument débile, c’est une façon inattendue de regarder un Marvel. Une vision un peu particulière d’appréhender le côté super-héros parfois pompeux d’Hollywood. Un divertissement vraiment réussi qui a mis tout le monde d’accord. Pas de prise de tête, de l’humour à qui mieux mieux et des effets spéciaux plutôt pas mal.
Deadpool apporte à mon sens une grosse touche de nonchalance aux franchises comme les X-men qui sont à contrario, eux, traités de façon trop sérieuse selon mon humble avis.

S.

Publicités

Dan, wonderboy.

Gros changement, littéralement encré dans ma peau. Nouveau tatouage qui me trottait dans le crâne depuis un bon moment, qui a été réalisé grâce à Daniel, que j’apprécie vraiment énormément. Première session mi-janvier pour un résultat dont je suis particulièrement fière.

12622306_10206785505048515_5315331458654834042_o

Très largement inspiré de l’artwork de Sui Caedere d’Eye Of Solitude, voila ma cuisse joyeusement habillée, « creepy » juste comme je les aime, juste parfait.
Daniel est formidable, c’était un plaisir de passer du temps, si précieux pour quelqu’un qui ne s’arrête jamais non plus, avec lui. Curieusement cette zone fut plutôt douloureuse et difficile à cicatriser, en dépit de mon habitude pour les tatouages. Toutefois, j’ai clairement hâte de pouvoir retourner le terminer, entretenant lascivement un lien étrange avec la musique d’EoS.

D’ailleurs dans un petit mois il y aura le From Dusk Till Doom avec EoS et Shape of Despair, festival qui s’annonce d’ores et déjà bien bien sympathique, du bon son, des potes et du Doom, le rêve.

12694983_867115140053074_4673811845274221980_o

Got a new job, goodbye social life.

Hey, quoi d’neuf ?

Il est assez difficile de savoir par où commencer, tant de choses ayant changées ces derniers temps.

FullSizeRender(1)

D’abord il était temps de reprendre les choses en main, de se poser et de prendre de bonnes décisions. Nouvelle résolution, monstrueusement essentielle, je fais ce que je veux, que ça plaise ou non je m’en tamponne le cigare, après tout le plus important dans la vie est et restera d’être heureux et bien dans ses pompes, ce qui est enfin le cas. Plus rien à foutre de ce que peuvent penser les uns ou les autres. Un gros poids, complètement inutile s’il en est, en moins sur les épaules.

Janvier ayant été assez chargé j’ai été forcée de rester à distance raisonnable de mon clavier. Et pourtant. Voyages à Londres, nouveau tatouage, nouvel homme, nouveau job, bref, beaucoup beaucoup de changements, histoire de bien recommencer à vivre à fond la caisse avec tout ce qu’il faut pour avoir la banane du matin au soir.

Bref, à défaut d’être une connasse, je suis épanouie.

S.