J’ai tout, sauf la volonté.

B’soir.

Aimer le métal, les fringues et être acheteuse compulsive: pas bien..

Petit nouveau dans la garde-robe, Sidious :

_20160706_212018

.

Publicités

Sidious – Des nouvelles du front.

Mes respects toi, illustre inconnu, ami en fait on s’en fout.

Retour aujourd’hui sur la scène métal avec un avant-goût doux-amer provenant de notre bonne vieille Angleterre. Exit les actualités géo-politiques à qui mieux-mieux, ce soir c’est Sidious qui vient gentiment nous mettre l’eau à la bouche avec une vidéo teaser de son prochain album, qui sortira, espérons-le cette année. Comme dirait l’autre, il y a plus qu’à :

 


Sidious :
Facebook
Retour sur Revealed In Profane Splendour

Kaotoxin :
Site officiel,
Facebook,
Shop.

Entre nanas: Argile Vs Café, le choc des titans.

Oyé M’sieurs Dames,

Ce soir c’est un retour sur expérience personnelle, version beauté. Eh, oui. Ayant une peau, clairement, de merde, s’cusez: « Sensible » comme ils disent, le « ils » industriel, ceux qui mattraquent la population de messages marketing plus ou moins subtils, le « eux » caché sagement derrière tout un tas de mannequins parfaits qui vendent avec ironie un produit qu’ils n’utiliseront probablement jamais.

Avec le changement de saison, les chocs thermiques, diverses allergies et autres agressions à grand renfort d’écharpes en tous genres, après d’innombrables essais et un budget absolument diabolique je retiens juste deux produits magiques pour le soin du visage et de sa peau ultra sensible: l’argile et le café.

IMG_0582

L’argile est un masque assez classique, qu’on trouve de façon abordable dans n’importe quel supermarché. Masque efficace au possible, doublé d’un effet visuel purement grandiose: si dans le monde merveilleux de la vente nous sommes sensés avoir une tête détendue et reposée, dans le vrai monde ça ressemble plutôt à ça :

argile-verte-golem-cosmetique-masque-vert-contre-l-acne

Utilisé une fois par quinzaine me concernant c’est bien assez pour être efficace et juste ce qu’il faut pour ne pas dessécher ma peau. Un grand classique qui a fait ses preuves.

marc-de-cafe-grains-cafeine-boisson-chaude-tasse-07

Pour la version particulière je préfère le marc de café. Merci à nos grands-mères. C’est simple, j’adore. Étant une vraie droguée je dispose toujours de marc de café, seul inconvénient il faut avoir une cafetière à la maison. Alors voici mes mélanges, à quelques variantes près en fonction du contenu de mes placards :

  • La base: le marc de café, l’équivalent d’environ 4 cuillères à soupe.
  • Le liquide: l’équivalent du double de café, soit en huile (d’olive ou en ce qui me concerne d’isio 4 pour les vitamines et oligo-éléments) Ou en miel pour la version plus gourmande.
  • Les cristaux: quantité identique au café, soit en sucre fin, soit en sel de table (attention cependant à la pression des doigts avec le sel, plus agressif).

L’idée, vous l’aurez compris, c’est de mélanger l’ensemble pour arriver à une texture légèrement granuleuse comme un gommage classique. Une fois obtenue, il suffit d’appliquer sur le visage en massage circulaire, de l’extérieur vers l’intérieur, puis de rincer à l’eau claire.

Gommage idéal également en massage des cuisses, préférez en ce cas la version salée, le café étant un anti-oxydant naturel très efficace et la caféine une bonne alternative pour limiter l’aspect cellulite, en complément d’une alimentation correcte.

ob_3ce0ea_marc

En ce qui concerne la conservation je le garde facilement une semaine, dans un bocal de confiture fermé après chaque utilisation. Petit bémol si vous vivez en communauté: le café marque la porcelaine, ne pas oublier de nettoyer la baignoire/douche après utilisation et penser à entretenir les canalisations concernées régulièrement afin d’éviter les éventuels dépôts.

Crédits photos: Google images.

Bisous, léchouilles

S.

Let’s the music play.

Bien le bonjour, illustre inconnu.

Faute de temps voici un petit retour sur le week-end dernier et, plus important encore, sur ces concerts absolument géniaux.

12694983_867115140053074_4673811845274221980_o

D’abord le From Dusk Till Doom, dont j’ai déjà parlé plus bas, avec son affiche résolument Doom. Cette seconde édition était bien énorme, compte tenu :

1 – de l’affiche,
2 – du cadre,
3 – des gens.

Super ambiance au demeurant donc, salle atypique avec néanmoins un son plus que correct, l’orga sympathique et prévoyante en dépit du fait que je me sois pris une porte en pleine tête parce que ledit organisateur était pressé (t’inquiète Mike, j’ai de l’humour!). Chaleureux comme à son habitude, le public belge sait vivre, avec en sus un panaché d’allemands, d’hollandais et autres étrangetés pour mes oreilles qu’il serait inconcevable de les nommer. Finalement tout le monde s’accorde sur les rythmes lancinants des guitares et autres growls venus d’outre-tombe. On aime, on adore. Retour au gîte après plus de 10h de doom dans les oreilles et 2 chili végétariens dans les dents, on se pose avec joie.

Eye of Solitude nous a fait un set de dingues, jouant au final l’intégralité de son prochain album (à paraitre, souhaitons-le, d’ici la fin d’année) qui envoute déjà d’ores et déjà son auditoire. Plus sombre encore, s’il en est, que Canto III, ce nouveau joujou va vraiment faire mal. Sombre donc, puissant, lignes de guitares mêlées au chant guttural de Daniel donnent un aspect encore plus pesant, oserais-je, magnifique, à cette aura si singulière aux anglais.


Passage par la case Magasin 4 du dimanche pour prendre encore des claques avec Aosoth et Mgla, organisé par A Thousand Lost Civilisations. Rien à dire, impeccable, c’est carré, précis. Niveau jeu de scène oui là effectivement ça pêche un peu, cependant, ce n’est pas vraiment ce qu’on attend le plus lors d’un concert de black. N’ayant jamais vu jusqu’à présent Mgla c’est avec plaisir que j’ai suivi le set, rigueur et précision, d’aucuns m’ont parlé non sans humour des restes du communisme, en bref, j’adore. A revoir lors du Throne fest en mai :

11141253_954806357907336_6763826779834348226_o

Week-end assurément chargé en émotions sonores de toutes sortes, bordel ça fait du bien !

S.

Au bain avec Marilyn.

Bien l’bonjour !

Prêt(e)s pour une nouvelle tranche de vie ? C’est parti.

Suite à la lecture du blog de Lyse sur la beauté je me suis (re)prise d’intérêt pour les produits Lush. Ayant les cheveux longs, cette saison c’est plutôt la merde entre les bonnets, écharpes et électricité statique des sièges. Marre de claquer un fric fou dans les gammes de soin quasi inutiles style Le petit Marseillais ou autres bizarreries chimiques ? Allez faire un tour sur le site de Lush, ou mieux encore en boutique, histoire de trouver des produits cosmétiques naturels, faits à la main, non testés sur nos amis poilus et surtout efficaces.

12783522_10207033521288766_8592547465469366236_o

En ce qui me concerne les cheveux sont une part très importante de la beauté féminine, voire masculine. Un homme avec de beaux cheveux longs, j’avoue, ça donne envie de croquer dedans, encore plus s’il est brun. Bref, arrêtons trente secondes de se la jouer « lover », la beauté c’est en grosse partie quelque chose qui se voit, raison de plus pour prendre soin de son corps, des pieds à la tête.

Or donc, Lush me tentait depuis un moment, fatiguée, c’était le moment de me jeter à l’eau. J’ai opté pour Marilyn, un baume capillaire avant shampoing pour cheveux blonds histoire de requinquer les reflets de mes cheveux, le shampoing solide New pour favoriser la repousse dans de bonnes conditions et le shampoing Mousse brune, à la bière brune et aux agrumes. De quoi me faire un bon petit programme de soin.

Utilisé depuis une semaine, deux baumes alternés avec deux shampoings solide je vois déjà une différence, des cheveux plus doux, aérés. Le traitement des pointes prend forcément plus de temps, cependant je remarque également moins de casse au démêlage. A voir sur le long terme.

Pour ces produits naturels, ces odeurs absolument magiques, ce côté très apaisant du cuir chevelu, j’achète la marque sans problème. Il ne me reste plus qu’à me pencher sur les produits pour le visage et pourquoi pas massants.

Retrouvez la boutique en ligne ici et Rue Neuve pour les Lillois(es).

Au plaisir,
S.

Le bistro de St So – The place to be.

Hey! Quoi d’neuf?

Cadre bucolique, le bistro de St So accueille ce vendredi soir l’event NOIR c’est NOIR. Sortez vos cuirs, la soirée s’annonce jouissive avec un bon petit panel issu de la scène extrême : Otargos, histoire de bien commencer le week-end, Mercyless, The Lumberjack Feedback et Scratch Bulb pour sa release party en guise d’ouverture.

M’est avis que ce sera -encore- une bonne petite soirée estampillée Kaotoxin !
L’entrée étant gratuite, faites-vous plaisir.

En attendant :


Au plaisir,
S.

Ryan Reynolds a.k.a Deadpool.

Dernier coup de cœur en date question cinéma. Forcément, Marvel oblige.

Gros mindfuck, humour absolument débile, c’est une façon inattendue de regarder un Marvel. Une vision un peu particulière d’appréhender le côté super-héros parfois pompeux d’Hollywood. Un divertissement vraiment réussi qui a mis tout le monde d’accord. Pas de prise de tête, de l’humour à qui mieux mieux et des effets spéciaux plutôt pas mal.
Deadpool apporte à mon sens une grosse touche de nonchalance aux franchises comme les X-men qui sont à contrario, eux, traités de façon trop sérieuse selon mon humble avis.

S.

Dan, wonderboy.

Gros changement, littéralement encré dans ma peau. Nouveau tatouage qui me trottait dans le crâne depuis un bon moment, qui a été réalisé grâce à Daniel, que j’apprécie vraiment énormément. Première session mi-janvier pour un résultat dont je suis particulièrement fière.

12622306_10206785505048515_5315331458654834042_o

Très largement inspiré de l’artwork de Sui Caedere d’Eye Of Solitude, voila ma cuisse joyeusement habillée, « creepy » juste comme je les aime, juste parfait.
Daniel est formidable, c’était un plaisir de passer du temps, si précieux pour quelqu’un qui ne s’arrête jamais non plus, avec lui. Curieusement cette zone fut plutôt douloureuse et difficile à cicatriser, en dépit de mon habitude pour les tatouages. Toutefois, j’ai clairement hâte de pouvoir retourner le terminer, entretenant lascivement un lien étrange avec la musique d’EoS.

D’ailleurs dans un petit mois il y aura le From Dusk Till Doom avec EoS et Shape of Despair, festival qui s’annonce d’ores et déjà bien bien sympathique, du bon son, des potes et du Doom, le rêve.

12694983_867115140053074_4673811845274221980_o

Got a new job, goodbye social life.

Hey, quoi d’neuf ?

Il est assez difficile de savoir par où commencer, tant de choses ayant changées ces derniers temps.

FullSizeRender(1)

D’abord il était temps de reprendre les choses en main, de se poser et de prendre de bonnes décisions. Nouvelle résolution, monstrueusement essentielle, je fais ce que je veux, que ça plaise ou non je m’en tamponne le cigare, après tout le plus important dans la vie est et restera d’être heureux et bien dans ses pompes, ce qui est enfin le cas. Plus rien à foutre de ce que peuvent penser les uns ou les autres. Un gros poids, complètement inutile s’il en est, en moins sur les épaules.

Janvier ayant été assez chargé j’ai été forcée de rester à distance raisonnable de mon clavier. Et pourtant. Voyages à Londres, nouveau tatouage, nouvel homme, nouveau job, bref, beaucoup beaucoup de changements, histoire de bien recommencer à vivre à fond la caisse avec tout ce qu’il faut pour avoir la banane du matin au soir.

Bref, à défaut d’être une connasse, je suis épanouie.

S.

Top albums 2015.

Bien le bonjour ami, collègue ou illustre inconnu. 
Ce soir on rentre dans les charts de l’année écoulée avec un top album – démo – EP et autres bizarreries. Fieffée canaille je ne mets volontairement pas d’ordre particulier, chacun m’ayant touché d’une manière différente.

6:33 – Deadly Scenes
16695

Draconian – Sovran
600x600-000000-100-1-1

Otargos – Xeno Kaos
OtargosXenoKaos

Amorphis – Under The Red Cloud
chk_jschl

Shape Of Despair – Monotony Fields
3614592332288_600

Paradise Lost – The Plague Within
paradise-lost-the-plague-within-artork-600x600

Mgla – Exercises In Futility
R-7396815-1440609920-8513.jpeg

Secrets Of The Moon – Sun
0884388405929_600

Dragged Into Sunlight / Gnaw Their Tongues – N.V.
DraggedIntoSunlight-GnawTheirTongues-NV

Abigail Williams – The Accuser
AbigailWilliams-TheAccuser

Aosoth – IV
R-7856616-1450272824-8947.jpeg

Tribulation – Waiting For The Death Blow
R-7611367-1445113216-9051.jpeg

Cult Of Occult – Five Degrees Of Insanity
Cult Of Occult - Five Degrees Of Insanity

Ævangelist – Enthrall To The Void Of Bliss
spin073_Aevangelist_1200x1200RBG_grande

Temple Of Baal – Mysterium
Temple-of-Baal-Mysterium

VI – De Praestgiis Angelorum
vi_-_de_praestigiis_angelorum-600x600

Regarde Les Hommes Tomber – Exile
RegardeLesHommesTomberExile

Moonreich – Pillars Of Detest
R-7489513-1442526537-7963.jpeg

Eye Of Solitude / Faal – Split
eye-of-solitude-faal-split-ep

Skepticism – Ordeal
6430050664121

Lustre – Summoning The Lost Energy
1200x1200bb-85

Envy – Atheist’s Cornea
fa399c8a.j31

Satyricon – Live At The Opera
satyricon_live_at_the_opera

Drudkh – A Furrow Cut Short
cover.600x600-75

Shining – IX – Everyone, Everything, Everywhere, Ends
489156

Forgotten Tomb – Hurt Yourself And The Ones You Love
FORGOTTEN TOMB - Hurt Yourself And The Ones You Love

Merda Mundi – VI – Khaos
R-5895794-1405676692-5822.jpeg

Deadspace – The Promise Of Oblivion
R-7597547-1444829795-8440.jpeg

Katatonia – Sanctitude
R-6835124-1427631964-7278.jpeg

The Monolith Deathcult – Bloodcults
SOM 348D (DAX112XT).indd

Galar – De Gjenlevende
Dark-Essence-Records_Galar_De-gjenlevende_Cover

S.